Pour un développement durable, repenser la démocratie

Pour être viable, tout projet de développement doit s’appuyer sur les dimensions économique, sociale et écologique

Les démocraties occidentales connaissent aujourd’hui une crise profonde qui les empêche de maintenir cet équilibre : des élections avec de moins en moins d’électeurs, des votes sanction, des mouvements qui rejettent l’offre politique…
En effet, le régime représentatif actuel ne favorise pas la réflexion sur les enjeux de long terme.

Il doit donc être modernisé et complété pour trouver une nouvelle légitimité
C’est en repensant la démocratie qui ne peut être limitée aux institutions, mais appréhendée comme un espace de délibération publique que cette perspective est viable.

Les citoyens peuvent y jouer un rôle majeur par leur pouvoir d’incitation au changement en multipliant les initiatives locales de mobilisation et de participation.

C’est dans cette perspective que le think tank de la fondation Nicolas Hulot propose un guide et des outils pour agir