La démocratie participative, sous conditions et malgré tout

Il s’est dit tout et à peu près n’importe quoi au sujet de la « démocratie participative ». Cette notion, peu claire en elle-même, a fait l’objet d’un traitement politique et médiatique calamiteux, oscillant entre la confusion pure et l’ignorance manifeste. Mise en avant par l’une des candidates à l’élection présidentielle de 2007, caricaturée par ses adversaires, dévoyée dans le commentaire politique, ce concept n’a cessé d’être associé à ceux, plus flous encore et ouvertement polémiques, de « démocratie d’opinion » ou de « populisme ». Derrière cette apparence de consécration politique, il se pourrait malheureusement qu’au terme de cet improbable débat ce soit la notion même qui soit définitivement discréditée et avec elle la recherche de dispositifs susceptibles d’élargir et d’encourager la participation citoyenne à la prise de décision.

Pour en savoir plus, lire Loïc Blondiaux http://www.cairn.info/revue-mouvements-2007-2-page-118.htm

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s