Mai 2014

Solidarité Bassin d’Annonay. Etape / Collectif 31 (Michel Jacob)

L’association Etape a été créée en 1984 avec pour objet l’accueil de nuit des personnes sans domicile pour une durée de trois jours consécutifs. Le projet a été soutenu par les pouvoirs publics, la mairie d’Annonay et l’hôpital, permettant à l’association de la mise à disposition gratuite d’un local.

Les années 2000 ont vu une évolution du public avec une diminution du nombre des « routards » au profit de SDF, les gens « de la rue ». La promulgation de loi DALO (droit au logement opposable) a permis aux personnes accueillies d’être hébergées le temps de trouver une solution.

Dans le même temps, le Collectif 31 regroupant les principaux intervenants associatifs du domaine social était créé et se donnait pour objectif la création d’un centre d’accueil de jour pour les publics en grande précarité.

Aujourd’hui, l’association « Etape Collectif 31 » a pour objet l’accueil, l’hébergement, l’accompagnement et l’insertion des personnes sans domicile fixe et des personnes ou familles en difficulté. Trois services sont mis à disposition :

  • Un centre d’hébergement d’urgence « Etape » qui accueille toute personne afin de répondre aux urgences en offrant un repas un toit et un lit, et de participer à leur réinsertion sociale en les orientant vers l’accueil de jour et le service d’accompagnement au logement.
  • Un centre d’accueil de jour « Collectif 31 » lieu de contact avec les plus démunis en situation de précarité, espace de socialisation et de ressource pour accueillir, soutenir, accompagner et orienter en tentant de faire émerger une demande dans un contexte faiblement contraignant de tolérance et de respect à la personne.
  • Un service d’accompagnement au logement qui apporte un suivi individuel aux personnes et les associe aux actions collectives de l’association.

Les valeurs de l’association reposent sur quatre piliers :

  • La solidarité (entraide, assistance, secours vis-à-vis de toute personne ou groupe humain en difficulté.
  • Le respect de la personne dans ses dimensions historiques, familiales, culturelles, religieuses, et communautaires.
  • La dignité qui consiste à favoriser les logiques de développement personnel.
  • Le lien social qui implique d’aider les personnes en situation d’exclusion à retisser des liens sociaux.

Un cadre éthique et réglementaire est commun aux professionnels et aux bénévoles afin d’harmoniser les pratiques

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s