Octobre 2013

Rapprochements avec différents réseaux

Participation de Corinne à l’AG en vue de créer l’Association pour un entreprenariat humaniste, issu du rapprochement entre Habitat et Humanisme et l’Université catholique de Lyon, afin de réfléchir et d’agir face aux besoins croissants de sens. Soutien de projets rapprochant entreprise classique, associations et territoires.

Plusieurs ateliers fonctionnent dont un sur l’accompagnement : aider l’entrepreneur à vaincre les difficultés (soutien personnel et recherche de collaborations avec des détenteurs d’expertises diverses pour mener à bien les différents projets)

Le premier CA aura lieu le 15 octobre

  • Participation de François à une réunion du CRIDEL, sur le projet « séniorescence » (projet soutenu par le préfet de région et la DIRRECTE, centré sur les transitions professionnelles des seniors et sur le retour à l’emploi. Besoin de compétences pour accompagner ces projets (le CRIDEL ne peut gérer des bénévoles, donc nécessité de rapprochement avec des associations). Dans le cadre de ce projet développement d’un outil de mis en relation des « demandeurs » et des « offreurs ».
  • Contacts à prendre par Michel : Colibri, Imagination for people (voir aussi leurs sites Internet)

Question pour Agir Café, mais aussi pour ces associations : comment structurer ces relations autrement qu’au travers d’engagements et d’intérêts  individuels ?

Projet de réflexion sur la question des réseaux soutenu par Michel Blondel

L’expérience d’une dizaine de projets montre l’importance des réseaux dans les dynamiques de coopération collective recherchées. Un temps de réflexion pourrait être animé lors d’un prochain Agir café…Appel à candidatures !

Bilan provisoire projet Soins palliatifs présenté par J. Troccon

  • Le projet engagé à l’initiative de Françoise Hubert est interrompu. Il a paru intéressant d’en analyser collectivement le cheminement et les obstacles
  • Bref rappel du cadre :
  • Petite structure, ni hôpital, ni maison de retraite
  • Suivi des aidants et meilleure reconnaissance de l’accompagnement
  • Rencontres diverses…Un médecin intéressé par le contenu du projet mais réglementation complexe, retard de la France dans ce domaine
  • Recherche de pistes et 3 scénarios élaborés
  • Recherche de lieux similaires mais ne recherchent pas forcément des partenariats
  • Clinique protestante intéressée, mais demande modification du contenu du projet
  • Le projet pourrait s’orienter sur un scenario maison d’hôte mais l’ARS est hostile aux petites structures (risque de captage d’héritage)
  • Finalement abandon « provisoire » du projet par le porteur. Regret de la part des accompagnateurs car la carence en matière de soins palliatifs est avérée. Une orientation possible sur fin de vie ? plutôt que soins palliatifs est envisageable.

Deux pistes :

  • Rapprochement possible (à l’étude) avec un projet identifié et porté par une association construisant un immeuble pour personnes âgées
  • Capitaliser sur la formalisation du projet et communiquer sur l’originalité de l’approche

Discussion : quelle contribution d’Agir café ?

  • Contexte très réglementé et acteurs puissants alors qu’Agir Café est un nain
  • Côté affectif (fréquent) et solitude chez le porteur de projet
  • Jusqu’où les accompagnateurs doivent-ils accompagner : viabilité des projets/ capacité à les fermer
  • Modalités d’accompagnement pas encore au point : bienveillance, expertise, méthode etc.
  • Question du temps long de l’émergence et de la mise en réseau qu’exigent un portage collectif et la structuration de l’action (…et son financement)

Regard externe sur nos pratiques

Gilles Herreros (professeur de sociologie à Lyon 2) a été sollicité pour nous aider à prendre du recul sur les projets qui sont présentés dans le cadre d’Agir Café, sur leur accompagnement par des membres du Collectif des Envies d’Agir et les débats qu’ils génèrent (Voir annexe 1 et annexe 2),

Dans cette perspective, des étudiants en Master 1 pourraient réaliser un travail centré sur des contenus divers :

  • Les contours que prend Agir Café (diversité de participants, points de vue divers sur ce qu’est l’empowerment, sur la nature des projets à soutenir, sur les formes de soutien)
  • Qu’est ce qui fait qu’un projet marche ou pas en évitant aussi bien l’ossification (risque de méthodes ou procédures trop fermées) que le chaos (né de l’imagination et de la confrontation d’idées qui font naître l’innovation
  • Malgré « l’échec » relatif, des choses « bougent », même si éventuellement il y a perception d’un échec individuel (mais cela ne laisse-t-il pas des traces pour la société… ?)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s