Décembre 2014

1. Conclusions à tirer du débat sur l’accroissement du pouvoir d’agir des salariés au travail

Les éclairages et les expériences relatées par François, Michel et Lise ont mis en avant plusieurs réflexions qui seront reprises lors d’un Agir Café au printemps prochain

  • La performance économique et sociale des organisations est meilleure lorsque l’organisation interne est définie par l’ensemble des acteurs concernés qui sont autant de « sachants » (ouvriers-employés de production, employés des services d’appui, management de proximité, ingénieurs, direction) ; une démarche de ce type offre un impact durable sur les acteurs impliqués et, du moins en l’absence de bouleversement dans l’organisation (rachat, changement de direction), sur l’entreprise/organisation elle-même ; cet impact positif est liée à l’élaboration d’une vision partagée du fonctionnement et des enjeux de l’organisation, permise par le croisement des analyses, expériences, interprétations des acteurs-sachants
  • Il est important de considérer l’organisation du travail comme un processus dynamique, qui ne doit pas être figée au risque de se paralyser et de créer des incompréhensions, des manques de communication et des tensions, se traduisant par une moindre performance (le terme d’« environnement capacitant » a également été utilisé, et le lien avec l’approche éthique souligné)

2. Tour de table des projets

  • Laura et Fanny ont présenté leur projet de coopérative de communication qui doit déboucher sur des partenariats entreprises-associations, dont le concept doit être affiné (Jean-Pierre s’est proposé pour ce faire – dans sa fiche, Jacques propose également son appui sur le business plan) – un lien avec le projet ANCIELA de recherche de mécénat doit-il être fait ?
  • Des hommes et des lieux (Linda et Isabelle) ont pris contact avec de nombreux partenaires à Lyon 7° pour développer des projets d’écriture collective qui soient ensuite repris par des médias culturels ; elles vont travailler sur les statuts, la création d’un évènement et la recherche de financements avec Michel (Jacob)
  • Stéphanie de Petites Bulles en couleur est en attente de contacts avec l’Education Nationale (cabinet de la Ministre, Inspecteur d’Académie chargé de l’innovation). La réflexion sur les financements et le business plan ont été engagés avec Dominique, et doivent se poursuivre en janvier avec Dominique et François ; François et Michel regardent s’ils peuvent appuyer les contact avec l’Education Nationale. Un quatre-pages est en cours d’élaboration par Stéphanie et Cécile qui sera mis sur le site web Agir Café pour recueillir des signatures de soutien
  • RIP : l’intervention à Lyon I le 2 décembre a été très appréciée par les étudiants ; il faut maintenant trouver de nouveaux lieux d’intervention
  • APPS’SOLU : une subvention de la Fondation Chèque Déjeuner a été obtenue ; la SLCI semble prête à nous associer à une première opération immobilière ; la NEF Gestion propose un montage financier et juridique associant une coopérative par immeuble + un Fonds d’investissement global qui serait lancé en parallèle
  • Jean Marc Gagneux a présenté l’activité de son association ARSEG (association des responsables de services généraux)

3. Résumé des papiers remis par les participants en fin de séance

  • Bonnes appréciations : rencontres riches, diversifiées,…
  • Le thème du débat sur le travail a été apprécié, même par ceux qui en étaient loin au départ
  • Jacques demande que les invitations soient plus « punchy »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s