Pour un renouveau démocratique

Nous étions 500, réunis dans l’amphitéâtre Alain Mérieux de l’Université Catholique, le 8 février, pour la conférence de Pierre Rosanvallon non seulement pour penser le fonctionnement de notre démocratie, débattre de l’exercice de la citoyenneté dans la société actuelle, mais aussi inventer de nouveaux modes d’expression dans un monde où les uns et les autres s’ignorent, et où « la parole des invisibles » est trop souvent absente.

Conférence PR 2Si une histoire commune est à construire, elle exige la mobilisation de chacune et chacun afin de développer des pratiques de citoyenneté active favorisant l’appropriation critique des enjeux liés aux évolutions sociétales en cours et des décisions prises par les institutions.

L’articulation entre le commun et la nécessaire prise en compte des singularités, au cœur des préoccupations que Pierre Rosanvallon propose de renforcer, nous conduit non seulement à multiplier les lieux de délibération collective, mais également à poursuivre un travail fondamental d’émancipation des personnes, à partir duquel chacun puisse inventer sa vie…

Ces questions ouvrent la piste pour de nombreux chantiers à conduire, certes au niveau local, mais aussi de façon plus globale.

Si les interpellations ont été nombreuses, les participants ont aussi proposé de travailler sur ce qu’il convient d’appeler « le vivre ensemble », à partir de questions telles que les plateformes d’initiative et d’expérimentation locale, l’expression et l’implication des invisibles, ou encore les modes d’exercice de la démocratie participative.

Capture d’écran 2016-03-30 à 11.01.09 Avec ses partenaires et tous ceux qui se reconnaîtront dans cette exigence, Agir Café s’emploiera à engager un programme de réflexions et d’actions sur ces différents sujets, auquel nous associerons tous les volontaires.

Video. Revoir la présentation de Pierre Rosanvallon